dimanche 9 juin 2019

La racine du présent

   
"Ma Miséricorde a précédé Ma Colère"La rancune nous enchaîne au passé. L'attente de justice nous ligote à l'avenir. Mais le pardon, magnanime, nous arrachant des mauvaises herbes persistantes de notre orgueil, nous libère du joug du ressentiment en nous enracinant dans l'éternel présent, ouvrant, par là même, à notre coeur un passage nécessaire pour que s'élèvent et fleurissent les plus nobles tiges de notre personnalité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire