jeudi 13 juin 2019

La responsabilité


La règle doit être comprise pour ce qu'elle est et appréhendée telle quelle. La règle a pour nous la fonction d'un apprentissage. Elle nous enseigne ce que nous sommes et pour découvrir cet enseignement nous devons nécessairement atteindre le seuil de nos propres limites. La règle est là pour nous signifier cette limite. 

La saisie de la règle comme médium et véhicule nous ouvre la porte d'un apprentissage de soi, et ce n'est pas le moindre de ses mérites. Elle rend possible l'harmonisation de l'être et du véhicule de la règle. C'est d'ailleurs à cette condition d'harmonisation que la règle peut nous fait parvenir jusqu'aux arcanes secrètes du Soi. Une règle imposée brutalement de l'extérieur est une règle détournée. 

Que sommes-nous vraiment en droit d'attendre de la règle ? Jusqu'où un tel véhicule peut nous mener ? Je crois qu'il nous mènera vers les sentiers de l'espoir authentique auxquels la force légitime de nos efforts nous aura hissé. Au-delà se trouve une promesse plus ambitieuse : l'acquisition de notre responsabilité. 

Rien ne caractérise davantage la dignité du projet humain que cette responsabilité à laquelle Dieu l'appelle depuis la Nuit des temps et qui constitue son horizon. Rien ne désigne mieux l'ampleur de la tragédie de l'Homme que le fait qu'il se refuse à l'assumer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire