dimanche 6 juillet 2014

Le séjour des bienheureux



Est-il juste de se satisfaire des compliments et de dénoncer les critiques ? A-t-on jamais réfuté le moindre compliment et béni ouvertement une seule critique ? Ou sommes-nous condamnés à baiser la main qui nous donne et mordre celle qui nous prend ? Que Dieu nous épargne d'avoir à le faire, quant une autre voie s'offre à nous. Délivrons-nous de nous-mêmes. Elevons-nous au Soi pour ne plus entendre ni compliment, ni critiques, dans la lointaine demeure où séjournent ceux qui contemplent le Beau, dans le calme et l'attitude de ceux qui ont su ce qui était et vu d'une vision véridique la vanité de ce monde.

 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire